Biographie

Originaire de Tiohtià:ke/ Montréal, Aurélie débute son apprentissage de la danse aux côtés de Sara Rénélik, où elle s’initiera à la danse folklorique haïtienne, jazz et moderne. Elle poursuivra par la suite la danse traditionnelle de la Côte d'Ivoire au sein de la troupe Afrique en Mouvements, puis s’adonnera à la danse urbaine en participant à la troupe de Urban Element. Parallèlement, elle poursuit sa formation en danse classique au programme-étude au Ballets Divertimento où elle fera la rencontre du flamenco à travers l’enseignement de Marie Parisella et Lynne McGee. 

Forte de cette rencontre avec le flamenco, elle se concentre sur cette forme d'art qui l'interpelle profondément. Elle multiplie alors les séjours en Espagne pour apprendre auprès de différents professeurs dont Manuela Carpio, Fuensanta la Moneta , Rocio Molina, Israel Galvan, Andrés Marín, entre autres.

 

Elle intègre la compagnie La Otra Orilla (2013-2016) où elle participera en tant qu'interprète Homoblablatus ( 2013), puis Unplugged ( 2015-2016). Entre temps elle fait partie de la tournée de Danse Lhasa Danse, dirigée par Pierre Paul Savoie (chorégraphie de Myriam Allard), en 2013-2014. Après avoir obtenu son baccalauréat en danse contemporaine de l’Université Concordia en 2014, elle présente son premier travail  comme chorégraphe : l’ineffable reste à naitre, conjointement avec l’artiste sonore Jonathan Parant (2015) , A tu Vera (2016) aux côtés du guitariste Dominique Soulard  et Transiciones avec le collectif ADA (2018).  Elle enseigne activement la danse flamenco à Montréal et au Canada, travaille à son compte ainsi que pour la chorégraphe Sarah Bronsard (Écho des racines) poursuit actuellement sa maitrise en danse à l’UQAM ainsi qu'un projet de création avec le collectif ADA.